Antoine Duchenet

Né en 1995

Étudiant en 4e année à l’École supérieure d’art & médias de Caen/Cherbourg

 

Des formes s’accouplent avec le hasard,

Dans la petite cuisine de la banalité.

Piquée de bonnes vibrations

Une constellation chaude attise :

Un ressac,

Une danse,                     de l’anecdote,

du tout-venant,

en cellules autonomes,

en bribes.

Une célébration,            de silhouettes en transite dans un grand

Lit

Dans un commun aveu de légèreté

Quand la matière se substitue à la manière,

De séduire

Un leitmotiv à

la teneur rutile

et aux tons : allègres

Tapit du creux d’un détail.

Pétillantes choses et chuchot au détour d’une courbe

Elle révèle

réveille un geste, une touche, une caresse

Sur l’ove

-la lumière s’y immisce et oscille

Supposément muette-

Seuls les formats s’érigent, et de leur peau

-apparat moelleux

se dérobent, se hissent, glissent,

et prennent corps quelques formes,

autonomes.

La nourrice voluptueuse,

depuis la côte Ouest.

Emplit d’une chaleur fétiche,

Un immuable moment Jusqu’à ce que l’œil s’éteigne.