Aurélie Scouarnec

Née en 1990

Inscrite aux Ateliers Beaux-arts de la Ville de Paris (section Photographie)

Anomie : du grec anomia, désordre. Trouble de l’évocation des mots qui apparaît lors d’une lésion cérébrale ou au cours d’une pathologie neurodégénérative. Dans le cas d’une maladie d’Alzheimer, elle s’associe à des troubles mnésiques dont l’évolution est progressive.

Orthophoniste de formation initiale, j’ai choisi de m’occuper de personnes souffrant de pathologies neurologiques qui peuvent affecter, entre autres, leur mémoire, leur langage et leurs habiletés de communication. La maladie d’Alzheimer est à ce jour la maladie neurodégénérative la plus fréquente, touchant 900 000 personnes en France en 2015, avec 225 000 nouveaux cas recensés chaque année.

Dans cette série, j’ai cherché à mettre en images ce qu’il se passe lorsque les mots se refusent, quand la mémoire se dérobe, et que la trace du langage s’efface. Guidée par les échanges avec mes patients et mes propres questionnements sur les mécanismes régissant ces dégradations au sein des réseaux cérébraux, j’ai  choisi de construire cette série comme autant de pièces évocatrices des rapports complexes entre langage et mémoire, constitutifs, pour moi, d’une énigme.

Je me suis ainsi laissé absorber dans les formes de l’effacement, de la désorganisation, et de l’effritement du réel ; dans ces images qui reviennent inlassablement à travers les paroles ou les gestes de mes patients qui tentent d’exprimer leur désarroi face à l’incapacité progressive à pouvoir parler et à se remémorer. En mêlant mes propres mises en scène et recherches aux images saisies en marge de mes séances avec les patients, ces photographies suivent les fils de notre fonctionnement cognitif lorsque leur résistance s’épuise.

www.aureliescouarnec.com