Célestine Peuchot

Née en 1991

Étudiante en 5e année à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris

Mes recherches s’articulent toujours de manière très formelle. Auparavant, le caractère aberrant des choses, des objets et des matériaux était le support de mes compositions et sculptures. Aujourd’hui, ces dernières tendent à rendre visible un pouvoir d’évocation, d’excitation et de tension.

Je joue de manière scénographique avec des objets que je fabrique seule, ou en collaboration. Ces sculptures n’ont ni d’endroit, ni d’envers, mais une complexité qui parfois dissimule une variation géométrique des plus élémentaires.

À travers une tension souvent transparente, ma pratique consiste à explorer l’occupation de l’espace pour tenter d’aboutir à une immatérialité rêvée.

Un travail de scénario rudimentaire aux compositions les plus simples, où chaque objet, chaque angle du quotidien me permet de m’emparer de la matière, d’inventer un langage palpable et d’y projeter sentiments et pulsions. J’explore des déclics visuels et lutte contre la fragilité du geste, en tachant de rendre sensible un état de suspension précaire, parfois lourd. Un état où le cercle et la ligne deviennent mes symboles de multiple et d’unité, d’infini et de fini, d’obsessions que j’interroge.

Je tente d’emmener cette matière qui me contraint, d’un endroit vers un autre, dans des milieux où elle ne s’y attend pas, pour finalement me faire surprendre et séduire par ses reflets, son acoustique et ses vibrations.