Clara Fontaine

Née en 1991

Étudiante en 6e année à l’École nationale supérieure des Beaux-arts de Paris

J’ai débuté mon travail artistique, qui est principalement sculptural, en abordant la question du corps et de l’organique par le biais du tissu rembourré et du moulage. Je suis une amoureuse de la matière et le « faire », le processus de fabrication, les gestes, sont eux aussi très importants dans ma démarche.

J’ai toujours, et de plus en plus, fait mes pièces en réalisant des gestes répétitifs, obsessionnels, voire aliénants, faisant subir à mon corps une violence physique et psychique lors de la création. Mon corps dans son intégralité est impliqué.

Mon travail artistique dans son intégralité a été profondément bouleversé cette année, suite à l’assassinat de mon conjoint dans les attentats le 13 novembre 2015 au Bataclan.

Mon statut d’artiste et mon travail ont subi un réel tournant. Mes gestes sont devenus de plus en plus obsessionnels, répétés jusqu’à l’abrutissement. Véritable travail introspectif et exutoire, mes pièces avancent désormais au même rythme que mon deuil à moi. Mes gestes plantent, soudent, cousent, découpent, tricotent, accumulent, assemblent, filment, figent, dénouent, renouent, frappent, cognent, forment, allient, transforment, rapiècent…

À l’image de l’oxymore « douce violence », mon travail est à la fois violence et poésie, attirant et repoussant, figé et mouvant. Il mentionne, évoque sans jamais imposer.

www.clarafontaine.com