Hannah Archambault

Née en 1996

Étudiante en 2e année de Bachelor Photographie aux Gobelins – l’École de l’image

Ma série Soleil Noir propose une balade nocturne. À travers différents lieux, je voudrais qu’on se laisse envahir par la nuit. En effet, des endroits du quotidien, que l’on croise souvent peuvent s’avérer étrangers, intrigants, car remodelés par la nuit. Une mer sombre devient abstraite. Une carrosserie de voiture se transforme en une sculpture. Dans cette série, j’oscille d’un plan éloigné (mis à distance) à un plan rapproché (plus intime) sur les éléments photographiés. Je simule ainsi une trajectoire d’un visiteur, qui décide de l’interrompre par moments. Par-là, j’exprime également cette idée de suspension, de vouloir ralentir le temps. Cette envie de s’arrêter se retrouve aussi dans l’aspect très sombre de mes photographies. Ces dernières évoquent ainsi la difficulté d’appréhender l’image au premier regard. Elles nécessitent une observation plus longue pour mieux les déchiffrer. J’apprécie jouer sur cette ambivalence entre le visible et sa disparition. Je souhaiterais que l’on regarde mes images dans cet ordre, telle une frise.