Jean-Baptiste Janisset

Né en 1990

Diplômé de l’École supérieure des Beaux-arts de Nantes Métropole en 2016

Dans mon travail, je m’intéresse à une mémoire collective complexe, liée à l’histoire de la France, de la colonisation à travers sa manifestation dans la sculpture publique. Je m’intéresse à la mémoire collective parce que je pense que dans la sculpture il y a une forme sensible, une puissance, une charge qui continue d’exister sous une forme spectrale, fantomatique.

J’élabore des processus et des gestes qui relèvent d’une volonté presque animiste de charger un matériau inerte d’une volonté propre, de rassembler des forces contraires en tension pour conférer à la sculpture une énergie “vitale”. Il s’agit de lui donner une puissance de résistance, de considérer son processus de croissance et de réduction, d’élévation et d’affaissement, son champ de force et d’action. Et ce afin de générer des expériences, des situations, des réflexions. J’essaie de soulever la question urgente de la capacité de transformation et de négociabilité des ontologies, ou les revendications de la réalité et de l’ordre du monde social.

www.jeanbaptistejanisset.com