Jimmy Beauquesne

Né en 1991

Étudiant en 5e année à l’École supérieure d’art de Clermont Métropole

Je mène un travail de dessin et d’installation au sein duquel j’hybride espaces intérieurs, ornementation et science-fiction. Le travail s’élabore dans des allers-retours entre espace réel et espace du dessin. Les pièces se trouvent dédoublées dans ces deux espaces. Cette reprise systématique par le dessin crée des déjà-vus, des motifs, dans un jeu de faux-semblants. Dans les installations, le visiteur est pris au sein d’une enquête sans épilogue, où les pièces deviennent suspectes les unes pour les autres. Les objets composent un décor déserté, empruntant à des représentations post-apocalyptiques dont la végétation et le gris ambiant constituent le paysage. En résulte des formes souvent incomplètes, dont la composition joue des pleins et des réserves.

Les personnages, comme rescapés, ne sont que des restes d’images que je travaille par collage, des corps issus des écrans. Mon intérêt pour la pop culture et les idoles réside dans la possibilité pour ces images fabriquées de chuter à leur tour. À la rencontre entre ces fragments du réel et l’espace de la main, le travail constitue ainsi un troisième lieu, un point de vue nostalgique sur la porosité entre intérieur et extérieur, intime et public.

Ces paroles chantées par Britney Spears « baby can’t you see (…) I’m falling » pourraient constituer un statement.

http://bqsn.tumblr.com/