Julia Gault

Née en 1991

Étudiante en 6e année à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs

Élever la matière, l’ériger pour lui faire atteindre des hauteurs qui lui sont naturellement étrangères, tenter de faire de même avec son propre corps, relève d’un défi qui nous dépasse. Nous sommes invariablement attirés par les entrailles de la Terre, au même titre que les éléments qui nous entourent. La pesanteur terrestre est un phénomène — une force — qui régit le monde. La contredire, la contourner, la défier, lui faire front : les problématiques liées à la verticalité sont au cœur de mon travail.

Inspirée par les formes hautes du paysage terrestre, je suis fascinée par les phénomènes de fragilité et de délitement. Les éléments du paysage qui semblent a priori résister à l’attraction du sol, prétendent toucher le ciel pour, finalement, disparaître avec le temps. Faire prendre de la hauteur à la matière, tenter qu’elle s’y tienne, est un vrai défi physique ; un geste quasiment contre nature, puisqu’il s’oppose au mouvement vertical le plus naturel : celui descendant, celui de la chute.

Mes sculptures et installations sont toujours à la limite de l’effondrement, il s’agit pour elles de tenir debout, en quelque sorte de tenir bon. La posture verticale est une position vulnérable, précaire. Des matériaux naturels, comme le bois, les feuilles, la terre, la pierre, ou qui évoque la nature, les briques, l’envers d’affiches, la porcelaine, me permettent de travailler sur cet aspect éphémère des choses qui nous entourent, sur cette beauté en possible péril.

Grandir, construire, gravir les montagnes, s’élever vers le ciel, et au terme de sa vie, s’affaisser, se casser. La question du corps, de sa verticalité bien singulière, et du désir d’élévation de l’être humain est aussi une notion importante de mon travail.

C’est à Rio de Janeiro, entourée par les montagnes durant six mois d’un échange scolaire, que j’ai orienté mon travail autour des questions d’ascension, de gravité, d’équilibre et de chute.

http://juliagault.tumblr.com/