Lucie Douriaud

Née en 1992

Étudiante en 5e année à l’École nationale supérieure des Arts décoratifs

Nos relations physiques au monde nous rappellent chaque jour le mouvement permanent de notre planète. D’après des modèles cycliques et sur diverses échelles temporelles, les phénomènes naturels ont dessiné nos paysages. De ces transformations, certaines découlent de nos relations avec ces différents milieux. La recherche plastique dans laquelle je m’engage propose des fragments ou éléments de paysages, traités par l’artifice de matériaux synthétiques. Ainsi, ces environnements presque fictionnels montrent différents changements, parfois liés à l’activité humaine, et d’autres moins compris et qui illustreraient notre passage dans l’ère de l’Anthropocène.